La rédaction web que doit-on prendre en considération en 2021

rédaction web

Aujourd’hui, je vous épargnerai les conseils courants pour la rédaction web que l’on trouve partout. Je veux plutôt me concentrer sur les dernières touches de polissage supplémentaires, celles qui font toute la différence.

Vous devez concentrer vos efforts pour améliorer votre contenu dans cinq domaines :

1.La bonne rédaction web nécessite des photos plus cool

J’ai fait cette erreur plus d’une fois. J’écrivais quelque chose que je pensais être original et j’ajoutais une photo. Je pensais que cela ferait ressortir l’article. J’ai ensuite remarqué que la même photo figurait sur d’innombrables autres articles. 

Sans le savoir, j’avais choisi l’une des photos de stock les plus courantes. Depuis, j’ai remarqué les visuels de brochures, d’articles, de couvertures de livres et de rapports financiers. Ils présentent tous des photos d’archives similaires et surutilisées.

  • Ne cherchez pas une photo sur Unsplash en utilisant un mot générique comme « heureux » ou « affaires ».
  • Ne choisissez pas une image trouvée sur la première page de ces résultats. Pourquoi ? Parce qu’elle a déjà été utilisée des centaines de fois.

Les personnes qui ont déjà vu les images que vous avez choisies seront moins enclines à cliquer sur votre article pour le lire.

 Inconsciemment, ils passeront à côté de votre article parce qu’ils associeront l’image à des articles plus anciens. Consciemment, ils auront l’impression que votre contenu ne peut être ni original ni frais. Il aura un air de déjà vu.
Essayez plutôt de rechercher des images en utilisant 2 ou 3 mots clés et parcourez quelques pages pour trouver un contenu plus original. Dans la mesure du possible, évitez les hommes caucasiens âgés portant des costumes et concentrez-vous sur les jeunes gens branchés et diversifiés.

En résumé : utilisez les images comme un facteur de différenciation et évitez de vous fondre dans une masse d’images familières, surutilisées et prévisibles. Cela peut tuer votre entreprise. Recherchez des images pertinentes, lumineuses et uniques. Recherchez des modèles souriants, naturels et diversifiés qui ne font pas de pause mais semblent spontanés.

2. En ce qui concerne les titres,essayez les analyseurs de titres (isitwp, CoSchedule).

 Ils devraient tous être accompagnés d’une mention  » à utiliser avec précaution « . Ils peuvent vous aider à choisir entre plusieurs titres. Cependant, ils ne peuvent pas « voir » de nombreux mots qui interpellent le public. 

Par exemple, Elon Musk, Tesla, EV ou TSLA sont tous invisibles pour un analyseur de titres. Ils ne marquent aucun point. C’est regrettable car les articles sur un chef d’entreprise et/ou une société ont tendance à bien se porter. Elles sont reprises par les moteurs de recherche, surtout si les titres contiennent également des chiffres. 

Par exemple, vous pouvez souvent en trouver en tant qu’historien tendance en ligne : Histoires tendances publiées sur The Startup – Medium ou Histoires tendances publiées sur Entrepreneur’s Handbook Le titre « Elon Musk vend Tesla pour 1 billion de dollars » n’obtient pas un bon score dans un analyseur, comparé à « Comment mon chat est amoureux des lasers ». Je dirais que le premier est plus engageant, plus intéressant et plus facile à cliquer. 

J’attendrais une bien meilleure intelligence artificielle. Pour l’instant, vous ne pouvez pas vous contenter d’utiliser les titres les mieux notés par les analyseurs en ligne pour réussir. 

Comme vous le savez, il y a deux extrêmes à éviter : le clickbait et le too-lame-to-click. Lorsque vous travaillez votre titre, il doit être solide mais non appâté par le clic. Il peut être informatif, divertissant et/ou éducatif, mais pas trop prometteur ni sensationnel. Le clickbait n’est pas cool et est pénalisé partout.

3. Comment renforcer votre introduction ?

La réécriture et l’amélioration des introductions m’ont beaucoup aidé. Les rédacteurs et les lecteurs se fient à ces premiers paragraphes pour prendre des décisions importantes. 

Doivent-ils poursuivre leur lecture ? Doivent-ils le publier ? Doivent-ils ensuite partager l’histoire avec leur réseau ? 

Vous pouvez dynamiser vos paragraphes d’introduction en : 

  • Ajoutant des statistiques à un article commercial et en créant un lien vers la source, surtout si celle-ci fait autorité et est de grande qualité. 
  • Commençant une histoire fictive par une description vivante des lieux et des personnes.
  •  Remplaçant les mots faibles tels que « faire » par des mots plus forts et plus sophistiqués tels que « artisanat ».
  • Relisez les 2 premiers paragraphes pour chercher toutes les retouches possibles et en perfectionnant chaque phrase. S’assurant qu’ils résument l’histoire entière par eux-mêmes. 
  • Assurez-vous que ces deux premiers paragraphes sont élégants, qu’ils ouvrent votre texte de manière efficace et qu’ils plantent le décor correctement. Tout lecteur qui parcourt ces deux paragraphes doit savoir exactement dans quoi il s’engage. Soyez très clair sur ce qui attend le lecteur. Annoncez-lui ce qu’il s’apprête à lire. Bien que les titres mystérieux puissent fonctionner, les lecteurs risquent de décrocher si l’introduction ne fournit pas une direction claire. 

En résumé : augmentez votre engagement et vos chances d’être publié en commençant fort. Concentrez-vous sur la rédaction de deux ou trois paragraphes impeccables pour introduire votre histoire. 
N’utilisez pas l’introduction pour aguicher les lecteurs sur ce qui va suivre. Au contraire, délimitez clairement ce que vous allez couvrir.

4. Améliorez la fluidité

Si je cherche des informations dans un article, je le parcoure. Pour ce faire, je passe de l’introduction aux titres des sections, et je plonge en profondeur lorsque je vois les points importants que je recherche. Je suis tout de suite frappé si l’histoire n’est pas correctement organisée. 

Parfois, il y a trop de blocs de texte ininterrompus. D’autres fois, il n’est pas esthétiquement agréable parce que les images sont mal placées ou dans le mauvais format. La plupart des lecteurs passent par le même processus. 

Assurez-vous que vous avez des en-têtes de section et des espaces entre les paragraphes. La plupart des lecteurs mobiles ont tendance à ne pas apprécier les grands blocs de texte, car ils sont plus difficiles et moins agréables à lire. 

Si vous voulez réduire l’écrémage et faire en sorte que les lecteurs ralentissent à mesure qu’ils font défiler le texte, rédigez des en-têtes utiles. 

  • Transformez-les en petites phrases ou en extraits orientés vers l’action. 
  • Essayez toujours d’avoir des phrases et des paragraphes plus courts. 

Hemingway App peut vous y aider. L’application Hemingway met en évidence les phrases qui peuvent être améliorées. Essayez de couper toute phrase surlignée en rouge en deux phrases courtes. 

→ C’est un excellent outil pour repérer l’utilisation excessive des voix passives et des adverbes. Si l’application vous dit que vous écrivez à un niveau post-universitaire, ce n’est pas un compliment sur la lisibilité. Ajoutez des images au format paysage si vous les utilisez dans le corps de l’article. Les images au format portrait bloquent l’écran et rendent la lecture plus difficile, en brisant le flux.

5. Pourquoi il faut toujours faire plusieurs passages quand on vérifie les erreurs

Faites de votre mieux pour arriver à zéro erreur. Je sais qu’il est parfois judicieux de laisser quelques erreurs faussement positives. Le logiciel peut se tromper ou avoir manqué de subtilité. 

Le logiciel Grammarly a tendance à trouver de nouvelles erreurs lorsque vous les avez toutes effacées une fois. Même si vous utilisez d’abord Word ou Google Doc, puis Grammarly ou des outils similaires, vous devez vérifier plusieurs fois les erreurs. 

En résumé : continuez à utiliser des applications pour vérifier votre travail jusqu’à ce que vous n’ayez plus aucun problème ou presque. Les lecteurs, les éditeurs et les moteurs de recherche apprécient le contenu de haute qualité. Ils vous en seront reconnaissants. 

Faciliter la vie des rédacteurs en recevant des articles impeccables vous sera bénéfique. Vous serez ainsi publié plus rapidement. Cela réduit également l’examen d’autres détails et raccourcit le cycle de révision.

Réflexions finales 

J’espère que ces 5 conseils vous aideront à bien commencer 2021. Le temps que vous passez à peaufiner vos articles, juste avant de les soumettre à un éditeur, est crucial. L’envoi de textes impeccables, fluides et exempts d’erreurs rend l’ensemble du processus beaucoup plus facile et rapide pour toutes les parties concernées. 

Si, en plus, vous avez une image originale, fraîche et vivante, vous marquerez des points bonus supplémentaires. Si le titre est accrocheur et que votre introduction explique exactement ce que le lecteur peut attendre de votre article, vous avez beaucoup de bonnes choses de votre côté. Vous avez également plus de chances d’être publié là où l’on veut voir votre travail.

SEO JINFO

Vous souhaitez un contact plus direct avec notre équipe ?

N’hésitez pas à nous adresser vos demandes à l’aide de ce formulaire de contact, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

referencement